COVID 19 :

Ma carte de pêche et ma saison 2020 ?

À peine l’ouverture 2020 effectuée, le confinement nous obligeait à rester chez nous et à remiser temporairement nos cannes, malgré la période propice.

La Fédération a reçu, comme toutes les fédérations françaises, des questions légitimes quant au remboursement de la carte de pêche, à un report du montant ou à un dédommagement partiel pour la perte momentanée de possibilité de la pratique de la pêche, due au confinement sanitaire.

Nous revenons vers vous pour vous apporter les éléments de réponse.

Cette question est audible et légitime, elle soulève celle de ce que constitue notre carte de pêche, et de la valeur qu’on accorde à cette activité :

Elément 1 : Une carte de pêche n’est pas un permis de pêche, mais une adhésion au tissu associatif de la pêche en France. Pêcheurs, vous êtes membres actifs d’une association. À ce titre, la carte de pêche permet juridiquement deux choses :

  1. La possibilité d’exercer pour l’année la pratique de la pêche. L’interruption de la pratique de la pêche que nous subissons est le fait du gouvernement, elle ne remet pas en cause intrinsèquement le droit de pêche. La pratique pourra reprendre dès que les mesures gouvernementales seront levées ou adaptées.
  2. L’intégration du réseau associatif avec la possibilité d’entrer dans une association et d’y exercer tous les droits liés aux associations loi 1901. En fin d’année, notamment, vous voterez et aurez la possibilité de vous faire élire pour le renouvellement du CA de votre AAPPMA. L’acquittement de votre carte de pêche complète est statutairement dû pour exercer ces deux droits. Rembourser toute ou partie de la carte devrait s’accompagner d’un retrait statutaire de ces droits, ce qui serait en fait  impossible.

Elément 2 : Votre carte de pêche est composite, nous vous invitons à consulter la page 6 de notre livret touristique 2020 pour comprendre la décomposition du montant de la carte Manchoise. Il s’agit, par ordre décroissant du montant, de :

  • la CPMA : Cotisation Pêche et milieux Aquatiques, perçue par le FNPF,
  • la part AAPPMA, l’association à laquelle vous adhérez,
  • l’EGHO, si vous avez choisi la réciprocité interdépartementale,
  • la part FDAAPPMA 50,
  • La RMA, Redevance pour les Milieux Aquatiques, perçue par les Agences de l’Eau.

La Fédération ne maîtrise que 16 à 20 % du montant de votre carte de pêche “majeur”, selon que vous ayez choisi d’adhérer ou pas à l’EGHO.

Elément 3 : Au-delà de la pêche, les institutions du monde associatif de la pêche (AAPPMA, FDAAPPMA, FNPF) doivent mener plusieurs activités, qui permettent l’activité de chaque adhérent à long terme, dont :

  • Missions régaliennes de protection des milieux aquatiques
  • Missions techniques et scientifiques d’intérêt général
  • Développement du loisir pêche (parcours, communication, système de vente de carte, législation pêche…)
  • Organisation de manifestations, au sens large.

Comme l’a indiqué le Président de la Fédération Nationale lors d’une récente interview, en cette période de crise, “ce qui est important, c’est de pouvoir se relever le plutôt possible […] [et de] […] sécuriser le fonctionnement du lien associatif“.

Dans ce but et au-delà du lien statutaire, les cartes de pêche 2020 acquittées seront cruciales et la saison n’est pas finie ! Le capot de la saison 2020 est loin d’être complètement consommé. La situation actuelle était non prévisible, les mesures prises l’ont été pour des motifs impérieux de santé qui nous dépassent tous de beaucoup. Nous agirons comme toutes les associations le doivent et conformément à ce qui est rappelé par le gouvernement sur le site dédié https://www.associations.gouv.fr/.

Nous savons que l’argument ne portera jamais à la mesure de sa véracité, mais pour se convaincre de la force du système associatif français à pouvoir offrir un pêche populaire et pécuniairement accessible sur un si vaste linéaire,  même s’il reste perfectible, comparez vos droits et le coût à ceux des pays voisins ; pour rester en France, aux autres licences sportives.

Elément 4 : la FNPF a engagé une réflexion pour trouver des compensations possibles et statutairement compatibles à notre privation forcée et civique. Elles devront être nationales et coordonnées. Nous vous prions cependant de bien vouloir faire preuve de patience, l’ensemble des services ayant beaucoup d’autres priorités à gérer dans l’immédiat. La Fédération Départementale des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de la Manche reviendra vers vous quand nous en saurons plus.

Dans ces moments où l’on mesure la solidarité de tous pour l’atteinte d’un objectif commun, nous vous souhaitons bon courage pour la fin de cette période difficile,

Le Président de la FÉDÉRATION et toute son équipe.

http://www.peche-manche.com/wp-content/uploads/2020/04/Communique_n3_COVID19.pdf

Partager cet article

10 thoughts on “Communiqué Covid-19 du 24 avril – n°3”

  1. Bonjour, les personnes qui demandent une compensation ou un remboursement partiel de la carte, ne comprennent rien à la pêche ni au covid19, si ils n ont que ça à penser en ce moment c est triste pour eux !!!
    Dés le 11 mai, je foncé à Terres et eaux
    Pour me faire rembourser la boîte d asticots que j ai acheté avant le confinement
    Bonne santé à vous

  2. Bonjour
    Pour ce qui est de l ouverture du carnassier , sera t elle repousser au premier week end du deconfinement ou carrément le 11 mai ?
    Car malheureusement , beaucoup de personne reprendront le travail le 11 mai et ne pourront pas faire l ouverture comme les autres .
    Je pense que ça serait plus légitime pour tous le monde de remettre l ouverture au samedi 16 Mai
    Cordialement.

  3. Bonjours je voulais savoir si l’on pouvait ne pas se faire rembourser car je panse que la fédération a besoins de nos d’adhésion pour pouvoir entretenir les cours d’eau et défendre quelque droit ?

  4. Je comprend votre position et je suis en accord avec, mais je voudrais juste donner ma position suite à une possible réouverture. Je pense que dans la manche nous n’avons pas assez de parcours en nokill comparé à certains départements où les truites y sont nombreuses et corpulantes. La fermeture périodique dû au covid19 est malheureuse pour les pêcheurs mais ne sera que bénéfique pour les milieu aquatique. Profitons en pour continuer dans ce sens et pourquoi pas finir cette année en nokill pour tout le département. Les gens n’en seront que récompensé l’année suivante. Surtout si des usines et entreprises reste fermées et que le confinement est levé.!!! Il y auras du monde au bord de l’eau.

  5. Bonjour
    J habite à 50 m d une rivière je n’ai pas besoin de prendre mon véhicule
    Ai je le droit d aller pêcher en ne dépassant pas la distance de 1 km de mon domicile, pour une durée 1 heure et remplissant une attestation comme pour les activités physiques ?
    Pourriez vous me donner votre avis par rapport à ma quescion

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *