Reportage n°14 - La Dives (14)

Reportage n°1 - La Touques Amont (14 et 61)
Reportage n°4 - La Touques (14)
Reportage n°8 - Le Noireau et la Druance (14)
Reportage n°10 - L'Orne (14)
Reportage n°13 - Plan d'eau du Breuil en Bessin (14)
Reportage n°14 - La Dives (14)
Reportage n°15 - L'Aure (14)
Reportage n°17 - L'Odon (14)
Reportage n°20 - L'Orne (14)
Reportage n°22 - La Dorette, le Montreuil et l'Ancre (14)
Reportage n°28 - L'Orne (14)

Reportage n° 14 - Pêche sur la Dives (14)

 

 

 

 

 

 

 

Pour cette dernière sortie truite de l'année, nous vous emmenons à la découverte de la Dives aux alentours de Saint Pierre sur Dives.

Notre première étape commence à l'aval immédiat du village de Vendeuvre.

Pour cette découverte des parcours de la Gaule Pétruvienne, Monsieur Pierre Servant, le président de l'AAPPMA nous guide. Aussi, Emmanuel, Philippe, Benjamin et moi débutons la pêche a l'aval du pont, qui se trouve aussi être la limite amont de la Gaule Pétruvienne, adhérente à l'HEGHO, alors qu'en amont la société de Bernières-d'Ailly n'est pas réciprocitaire. Nous connaissons très peu cette rivière, les infos que nous tenons viennent d'une sortie que Benjamin a réalisé en compagnie de Sam, un habitué des parcours. Aussi, nous tenons à remercier Sam ainsi que Mr Servant pour les infos qui ont contribué à la réussite de cette sortie. 

La rivière, d'une largeur comprise entre 6 et 9m et d'une profondeur comprise entre 30cm et 1,4m s'écoule dans le fond de prairies assez vastes en décrivant bon nombre de méandres. Contrairement à ce que l'on pourrait penser des rivières de plaine, la Dives, sur ce tronçon, à un écoulement soutenu avec de belles veines d'eau bien marquées. Les lignes droites avec du courant et une profondeur d'environ 60cm terminent leur course dans de grands méandres profonds et lents, parfois colonisés par quelques nénuphars en bordure. Mais ne vous y trompez pas, la truite fario est bien présente sur ces parcours. Les eaux calcaires et la richesse du milieu leurs donnent un taux de croissance remarquable. Les poissons de 35-40 cm sont bien présents et des captures plus grosses ne sont pas rares. Les autres prises possibles sont constituées de : truites arc-en-ciel, perches, chevesnes et éventuellement de brochets.

Pour rechercher ces poissons, Benjamin opte pour le toc, tandis qu'avec Emmanuel nous prenons l'option poisson nageur. Dès le début du parcours le petit leurre d'Emmanuel se fait attaquer par plusieurs petites truites. La pêche se déroule sur les parties avec des écoulements réguliers et assez profonds. Les poissons sortent des quelques herbiers et régulièrement de la bordure pour se saisir des leurres. Benjamin retourne chercher sa canne à leurre.

A part un chevesne au toc, les truites ne sont pas postées dans les belles veines d'eau, le leurre permet dans ce cas de prospecter plus largement et plus efficacement. Nous prenons pas mal de jolies truites entre 28 et 30cm, mais nous en ratons encore davantage avec quelques très jolis poissons dans le lot. Bien qu'elles soient nombreuses, elles sont chipoteuses. Elles ont une préférence pour les leurres dit « suspender » dans les tons clairs ou sable.  Les postes défilent, une jolie sous-berge sous un gros saule, un radier parsemé de taches d'herbiers, des touffes d'iris sur une bordure extérieure de méandre, une branche immergée, une petite souche creuse, des branches basses d'aulne, tous ces postes vont nous livrer leur lot d'émotion. La matinée passe vite et nous arrivons au niveau d'une ferme, un petit étang en rive droite marque la fin du parcours.

 

Nous reprenons les voitures pour reprendre la pêche plus en aval. Nous nous garons au niveau du lieu-dit le Moulin à Ouville-la-Bien-Tournée.

La Dives conserve le même faciès que précédemment mais avec un peu plus de largeur (entre 7 et 10m) et surtout des fosses encore plus profondes. Je pense que certaines avoisinent les 2m. La présence de truites de mer ajoute une petite particularité à ce parcours. Nous ne les rechercherons pas en raison des faibles températures d'eau les poissons ne sont certainement pas encore arrivés si haut sur la rivière. Sachez cependant que pendant l'été de belles surprises peuvent arriver ...

 

Nous prospectons au leurre en rive droite, tout d'abord en amont du pont jusqu'à la chute du moulin et ensuite nous redescendons en aval en restant sur la même rive. Une fois, de plus nous évoluons dans des prairies, les berges encore plus hautes que le matin justifient davantage l'utilisation de cannes longues. Il y a peu de poissons en activité, l'envol de nombreuses grandes éphémères laisse présager un bon coup du soir. Nous passons au leurre souple pour prospecter méticuleusement les parties les plus larges. Quelques truites, dont une jolie de 41cm, viennent saluer l'initiative.    

Néanmoins l'activité est au plus faible. Il nous faudra revenir pour tenter ces gros poissons en sèche quand les beaux jours seront vraiment là. Dans tous les cas, nous avons découvert un très joli parcours avec des beaux poissons.

Le matériel à prévoir :

Pour le toc :

Bien que lors de notre sortie le toc n'ait pas donné de poisson, une sortie ne faisant pas l'autre cette technique n'est pas à délaisser d'autant plus qu'à la sauterelle, il doit réellement y avoir de très belles pêches à réaliser.

Une canne, de type anglaise, de 3,9m voir 4,2m est à prévoir avec un moulinet garnit avec du 18 ou 16 centièmes ainsi que des bas de ligne en 16 ou 14. Prévoyez éventuellement des petits flotteurs fendus pour pêcher les secteurs les plus lents et sous les branches.

Pour le vairon et le poisson nageur:

Une canne de 3m en 5-25gr avec un moulinet garnit avec une tresse en 10 ou 12 centièmes et une pointe enfluorocarbonne en 20 centièmes fait parfaitement l'affaire. Les cannes de moins de 2,4m ne permettent pas de pêcher l'ensemble des postes avec efficacité.

Pour la mouche:

En temps normal la Dives possèdes des eaux très claires. Il est donc envisageable d'y pêcher en nymphe à vue, particulièrement sur le secteur de Vendeuvre. Compte tenu du substrat et des éclosions auxquelles nous avons assisté, il doit y avoir de fabuleux coup du soir à réaliser. Le milieu assez ouvert, la présence de fosses avec tout de même de belles veines d'eau laisse augurer de belles surprises dès que les conditions seront un peu plus favorables. Une canne en 9 pieds soie de 5 devrait couvrir l'ensemble des situations.

La sélection de leurres : Pendant la sortie nous avons bien attrapé les poissons sur des poissons nageurs de taille 45 et 50mm  relativement peu plongeant. Prévoyez tout de même quelques modèles plus gros en 60 voire 70 ainsi qu'une série de coulants pour varier le menu car les poissons semblent être sélectifs. Pour ce qui est de leurres souples, un petit assortiment de shad en 5 et 7cm avec des têtes plombées entre 3 et 5gr et vous avez de quoi voire venir.

 
 
Fédération de la Manche pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique
16 Rue du Pont l'Abbé BP 89 - 50190 PERIERS