Qui sommes-nous ?

Créée par la loi sur l’eau du 30 décembre 2006, la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) et de la protection des milieux aquatiques regroupe 93 fédérations départementales de pêche de loisir en eau douce et leurs 3 800 associations agréées de pêche et de protection des milieux aquatiques (AAPPMA).

En nombre de pratiquants, la FNPF est la deuxième fédération sportive de France après celle du football (2.150.000 licenciés) avec ses 1.559.275 pratiquants. Elle se situe avant celle de la chasse (1.200.000 chasseurs en France).

1.559.275 pratiquants (chiffres 2015) en France – 2ème Fédération Sportive 

La Fédération Départementale de la Manche représente 13 000 pêcheurs et 25 Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

La FDAAPPMA 50 joue un triple rôle.

Environnemental

Par la protection du patrimoine piscicole, des milieux aquatiques et dans l’encadrement de la surveillance de la pêche.

Économique

Par sa volonté de développer un loisir de qualité et accessible au plus grand nombre, par le développement du tourisme en participant à la revitalisation du milieu rural (implication des associations de pêche dans la vie locale tout au long de l’année).

Social

Par la mise en place d’actions d’information et d’éducation, en faveur des familles et des jeunes, par le développement des ateliers pêche nature (APN), par l’installation de postes de pêche pour personnes à mobilité réduite en partenariat avec Handipêche France.

Nos Missions

Photo : Julien LISSILOUR

Le développement durable de la pêche amateur, la mise en œuvre d’actions de promotion du loisir-pêche par toutes les mesures adaptées

  • Encadrement administratif, technique, règlementaire et financier de l’activité pêche.
  • Élaboration d’outils de gestion et de valorisation de l’activité halieutique (Schéma Départemental du Développement du Loisir Pêche) pour guider et coordonner les actions des structures associatives de la pêche de loisir  et des autres partenaires, et participer ainsi au développement du tourisme et de l’activité économique du département.
  • Développement d’actions d’information, de promotion, de formation, de découverte de la pêche, de sensibilisation et d’éducation à l’environnement (animations pêche, communication, évènements…).
  • Participation, en qualité d’organisme consultatif, à la définition des politiques locales, départementale et régionales en faveur des milieux aquatiques et de la faune piscicole
  • Élaboration d’outils de gestion piscicole de portée réglementaire pour guider, coordonner et contrôler les actions des structures associatives de la pêche de loisir  et des autres partenaires.
  • Mise en œuvre de mesures de protection, de gestion et d’aménagement, en faveur des milieux  et de la ressource piscicole.
  • Surveillance du domaine piscicole, organisation de la police de la pêche sur les territoires de gestion des AAPPMA.

La protection du milieu aquatique, la mise en valeur et la surveillance du domaine piscicole départemental :

  • Participation, en qualité d’organisme consultatif, à la définition des politiques locales, départementale et régionales en faveur des milieux aquatiques et de la faune piscicole
  • Élaboration d’outils de gestion piscicole de portée réglementaire pour guider, coordonner et contrôler les actions des structures associatives de la pêche de loisir  et des autres partenaires.
  • Mise en œuvre de mesures de protection, de gestion et d’aménagement, en faveur des milieux  et de la ressource piscicole.
  • Surveillance du domaine piscicole, organisation de la police de la pêche sur les territoires de gestion des AAPPMA.

Pêcher, c’est aussi adhérer à une association locale

  • Les associations de pêche détiennent et gèrent les droits de pêche qu’elles acquièrent, négocient, reçoivent ou louent sur les domaines privés ou publics.
  • Elles participent à la protection du milieu aquatique et du patrimoine piscicole, luttent contre le braconnage, la pollution et la destruction des zones essentielles à la vie du poisson.
  • Elles organisent la gestion et l’exploitation équilibrée de leurs droits de pêche.
  • Elles effectuent des opérations de mise en valeur du domaine piscicole.
  • Elles favorisent l’information et réalisent des actions d’éducation du public aux milieux aquatiques et à l’environnement.

Le département de la Manche, c’est 25 associations locales.

79 adhérents pour la plus petite – 1942 adhérents pour la plus importante


Notre domaine piscicole départemental

Photo : Jérome Briouze

La FDAAPPMA 50 intervient sur un domaine piscicole de 6000 km de rivières de 1ère catégorie cours d’eau dits à salmonidés – eaux froides, 1000 km de rivières de 2ème catégorie dits à cyprinidés – eaux chaudes et 190 ha de lacs et étangs (avant arasement des barrages de Vezins et de la Roche qui Boit)

Le département de la Manche représente 7.000 kilomètres de cours d’eau et 190 ha de plans d’eau

5 parcours destinés à la pêche à la mouche exclusivement

14 parcours destinés à la pêche de la carpe de nuit

7 parcours destinés à la pêche pour les personnes à mobilité réduite